Réflexe Tonique Symétrique du Cou – RTSC

Techniquement, le RTSC n’est pas un réflexe néonatal, étant donné qu’il apparaît après la naissance. Il fait donc partie des réflexes posturaux. Dans le cas d’un développement normal, le RTSC est présent du huitième au onzième mois de vie post-natale. Il constitue un outil essentiel pour l’apprentissage de la marche à quatre pattes. Le réflexe Spinal de Galant fait également partie de cette catégorie. Néanmoins, ces distinctions sont parfois assez floues.

Des réflexes posturaux anormaux peuvent occasionner certains des problèmes provoqués par des Réflexes Néonataux Retenus (voir page Explication des Réflexes), et d’autres qui ne sont pas énumérés ici. Les symptômes d’un dysfonctionnement du RTSC sont, par exemple, une mauvaise coordination œil-main, une façon de marcher semblable à celle d’un singe (en roulant des épaules et penché en avant), une tendance à s’avachir sur le bureau et/ou une mauvaise posture, due à une diminution du tonus musculaire (affectant par là leur bon fonctionnement), particulièrement des muscles spinaux.

L’accommodation de l’œil (poser le regard sur des objets proches puis lointains) peut être affectée, comme lorsque l’élève regarde du tableau à son livre. Copier du tableau peut donc être long et fastidieux, entrainant une perte importante d’information en classe. De plus, les personnes avec un RTSC retenu sont enclines à l’hypermétropie.

La mauvaise intégration du lobe frontal peut parfois se manifester sous la forme d’une mauvaise capacité d’organisation et de planification.