Le Réflexe de Marche Automatique et le Réflexe de Talonnage

Le réflexe de marche automatique et le réflexe de talonnage forment l’essentiel de la structure nécessaire à l’apprentissage de la marche. Cependant, ils sont sensiblement différents. Les deux sont fondamentaux pour atteindre la posture droite idéale, qui minimise les douleurs et les blessures de surmenage des membres inférieurs.

Lorsqu’on se tient debout, le corps joue sur les muscles posturaux, selon qu’on place le poids sur la pointe des pieds ou sur les talons. Ces deux réflexes aident à relâcher la tension des muscles inférieurs de la jambe, pour donner plus de liberté aux mouvements de la cheville, et prendre une posture idéale, adaptée à notre vision.

Une partie importante de l’information que nous recevons de notre environnement se fait par la vue, c’est pourquoi la position de la tête (penchée trop en avant ou en arrière) a une influence considérable sur notre posture. Ces deux réflexes ont pour but d’équilibrer la connexion entre les données reçues par la vue et la réponse des pieds en conséquence. Il est intéressant de noter que la plupart des gens retiennent les deux réflexes.